Histoire

La Préhistoire

Dès l'époque néolithique, les hommes s'installent à Jonzac et autour, près de la rivière, dans des abris sous roche.
Le film présenté au moulin à eau de chez Bret explique pourquoi les Hommes ont choisi cet endroit.

L'Époque Gallo-Romaine

Plus tard, à l'époque Gallo-romaine, les Hommes se rapprochent encore de ce qui deviendra le centre ville de Jonzac : ils s'installent tout près de l'actuel Centre Aqualudique « les Antilles de Jonzac ».
La villa de Jovinius qui a été découverte au moment de la construction du centre aqualudique, est toujours en fouilles 10 ans après.

Ce dignitaire Gallo-romain est sans doute celui qui a fait naitre le nom actuel de la ville : « acum » démontrant la possession. Joviniacum (la villa de Jovinius) est peu à peu devenu Jonzac.

Le Moyen-Âge

En 1073, le nom de Jonzac apparaît pour la première fois à l'écrit, cela pour conter la légende de la ville : Charlemagne serait venu se battre sur le Mont Balaguier (emplacement de l'actuel château) contre les Maures, puis aurait enterré ses morts sur le Montguimard (colline sur laquelle est construite l'église). Enfin, il aurait fait don de la seigneurie de Jonzac à l'abbaye de St Germain-des-Prés.

Dans les faits : Les seigneurs ont bel et bien payé une redevance à l'abbaye de St Germain-des-Prés, et des sarcophages mérovingiens ont été découvert, en 2007 lors de la réfection du parvis de l'église.

Au Moyen-Âge, la ville est un bourg castral, c'est à dire que son centre et sont château sont protégés par les maisons qui forment rempart de part et d'autre des deux portes de ville.

Deux châteaux seront construits : le premier sera entièrement détruit lors de la guerre de 100 ans, et l'actuel construit sous Arnaud de Sainte Maure, comte de Jonzac à la fin du 15ème siècle.

De cette époque, la ville garde également quelques ruelles, une des porte de ville, l'église, et le cloître des Carmes, bien que l'ensemble de la ville ait été remanié au 19ème siècle.

Le XIXème siècle

Dès 1800, Jonzac devient sous-préfecture. Le cognac étant très en vogue, la ville s'enrichit et se montre sous son meilleur jour : les façades des maisons et hôtels particuliers sont embellis, le pont de pierre est construit et les vieilles Halles de bois sont remplacées par des Halles de style Baltard.

Le château, qui avait déjà été modifié au 17ème siècle, notamment par l'ajout de décorations, sera à nouveau remanié à cette époque : un mur sera érigé dans la cour du château et une partie des appartements détruits afin de laisser la place à une voie de circulation.

En 1913, il sera classé au Monuments Historiques comme bâtiment Renaissance, puis sera progressivement restauré.

Enfin, afin de désenclaver l'ancien bourg castral, de nombreux travaux de voirie sont effectués et la voie de chemin de fer est construite.

De nos jours

Aujourd'hui Jonzac est une ville d'environ 3500 habitants et reste donc à taille humaine.

C'est le siège de la Communauté De Communes de Haute-Saintonge (CDCHS) : la plus grande de France, avec 133 communes pour environ 70 000 habitants.

C'est l'une des plus jeunes stations thermales de France, l'eau thermale ayant été exploitée seulement à partir de 1979.
Cependant, avec près de 14 000 curistes accueillis chaque année, elle se classe déjà 11ème station thermale française.

Dans le Futur

Différents projets sont en cours :
- Un centre des congrès est en cours de construction du coté du Centre aqualudique des Antilles de Jonzac : ce qui permettra d'accueillir un nombre plus important de congressistes qu'aujourd'hui, mais aussi de plus nombreux spectateurs, puisque les salles de spectacles du centre ville ne peuvent accueillir qu'entre 230 et 500 personnes.

- L'eau minérale de Jonzac : très différente de l'eau thermale découverte dans les années 70, une nouvelle eau a fait son apparition à Jonzac, une eau très pure, et très minérale.
Elle est aujourd'hui en cours d'agrément pour pouvoir être commercialisée sous l'appellation d'eau minérale de Jonzac

Quelques articles pour en savoir plus sur le Centre des congrès...
La journaliste Nicole Bertin nous en dit plus et quelques animations pour voir à quoi il pourrait ressembler.

pdf buttonDemande d'exploitation de l'eau minérale de Jonzac publiée par la mairie